Ho’ oponopono – Pour gagner en responsabilité et en autonomie, mais aussi...


28 May

Cette approche trouve ses origines dans les rites sociaux des Peuples Premiers situés dans l’Océan Pacifique. Véritable outil de régulation, il permettait d’apaiser les maux par les mots, et les différents entre personnes, par la recherche d’une nouvelle relation, plus harmonieuse.                                               

Pour cela, ils mettaient en œuvre cette tradition afin de nettoyer les pensées, les actions, et les souvenirs, communs et individuels.

Depuis une trentaine d’années, l’occidentalisation de cette approche l’a transformée en action plus individuelle, sans toutefois la dénaturer de son sens.

« Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ». Ce mantra est aussi simple à dire qu’impactant à vivre.

En effet, il s’avère d’une grande puissance quand on le pratique au quotidien, car il vous met face à vos propres responsabilités, pour ce tout ce qui vous est arrivé et tout ce qui vous arrivera.            

Mais aussi parce que lorsqu’il est sincèrement exécuté, il vous permet de pratiquer en autonomie un premier nettoyage de vos souvenirs proches comme anciens.


Témoignage d’une guérisseuse hawaïenne :

« L’Ho’oponopono est plus qu’un outil de développement personnel. 

Il est éminemment précieux et sacré pour les Grands Anciens des peuples du Pacifique Nord. C’est pour cela que son apparence est si simple, pour ne pas trop tirer l’œil.

Qu’il soit résumé en 4 mots nous va très bien, qu’il soit intellectualisé aussi. Comme cela, il reste encore à peu à nous, éternellement.

Mais aussi, vouloir garder juste pour nous l’essence profonde de cette pratique, irait à l’encontre de l’élément fondamental de nos existences, de notre philosophie de vie.

Je vais vous livrer le secret de notre peuple, ce qui fait que nous serons à part, jusqu’à la fin des temps : nous nous moquons de notre égo.

Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas de fierté, ou de personnalité. Cela veut dire que depuis très longtemps, nous avons conscience que nous dépendons autant de l’Autre que de nous-même.                                                                                                                                  

Que pour être en harmonie, nous devons prendre soin de tout ce qui compose une relation : Soi, l’Autre, et le lien qui nous lie.                   

Alors oui, nous gagnons en responsabilité et en autonomie, et cela donne la possibilité de nettoyer notre Esprit, notre Cœur et notre Corps. Et partir de soi est un bon point de départ.

Mais gardez à l’esprit que cela s’applique aussi à l’intention de l’Autre, et à l’intention du Vivant dans sa globalité. Pour hier, pour maintenant, pour demain.

Aloha. »





Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.